Edmond Dantes


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 20 août 2022
par  Édmond Dantès

Le manteau

C’était l’été. Il faisait terriblement chaud sur la capitale. Cela faisait six mois que j’étais la propriété de mon maître, et je voyais bien que Sophie, ma meilleure amie, avait décelé un changement dans mon attitude. Aussi, par ce chaud après-midi du mois d’août, je l’avais invitée à prendre un verre dans une belle terrasse ombragée. Nous parlions de tout et de rien, et je décidai à un moment qu’il était (...)

vendredi 5 octobre 2018
par  Édmond Dantès

Per omnia sæcula sæculorum.

Je la verrai gémir ; je la plaindrai moi-même. Pour fruit de tant d’amour, j’aurai le triste emploi De recueillir des larmes qui ne sont pas pour moi.
Matines
Et nous avons des nuits plus belles que vos jours. . .
Ça a débuté comme ça. Moi j’avais jamais rien dit rien. Rien. Le monde est difficile pour ceux qui sont différents. J’ai un ami terriblement intelligent ; un surdoué, comme on dit. Il (...)

dimanche 3 décembre 2017
par  Édmond Dantès

De l’art équestre

Jadis et naguère
« Les yeux d’Elsa les yeux d’Elsa les yeux d’Elsa »
À nos femmes, à nos chevaux, et à ceux qui les montent…
Il est faux de dire que cet homme vous plaisait. Non, il vous attirait. Tout simplement, presque bestialement. Son odeur, sa peau, tout en lui vous attirait. Peut-être parce qu’il n’était pas maniéré comme les hommes de la ville. Et vous rêviez qu’il vous pénètre violemment, qu’il (...)

mardi 24 octobre 2017
par  Édmond Dantès

La chamade

« J’ai commencé ma vie comme je la finirai sans doute : au milieu des livres. » Pour Gabrielle et son double…
Ses professeurs lui avaient souvent parlé du pouvoir des mots. De cette force silencieuse, de cette autorité rassurante qu’ils pouvaient porter. Bien sûr, elle n’y avait pas cru. On ne croit jamais ses maîtres ; on a tort. Elle avait donc grandi loin de ces pages remplies de mots qui ne lui (...)

dimanche 17 septembre 2017
par  Édmond Dantès

Danse

Vous avez commencé à danser, d’abord timidement. Vous étiez un peu gênée d’être nue devant moi, qui, allongé sur le lit, détaillait chaque partie de votre corps, s’attardant sur vos seins qu’ornaient de magnifiques pinces. Mais très vite, prise par la musique, par la volupté du moment, vous vous laissez aller et ce fut la Salomé que l’on connaissait qui dansât. Belle, désirable, votre corps appelait le (...)

samedi 5 août 2017
par  Édmond Dantès

Les corps à venir

« Et nous avons des nuits plus belles que vos jours » Pour Claire et son double…
I- Elle opta pour les dentelles d’un rouge coquelicot…Ne l’ayant pourtant jamais rencontré, elle présumait un adversaire sérieux. L’atmosphère était moite, alors qu’elle s’avançait dans cette ruelle, le satin de sa robe collait contre ses cuisses... Elle avait toujours aimé se promener ainsi, entre chien et loup, à l’heure où (...)

Commentaires récents

24 janvier

La suppression des pages 13 à 20 de la première mouture allège considérablement le récit, le rend plus accessible. Kate est très, très obéissante, (...) Une histoire qui mérite d’être connue : un scénario original, bien conté, tout à fait dans le ton de rdf et sans brutalité inutile, bref, un texte très (...)

21 janvier

Les affaires se corsent ! On est dans un environnement assez classique de début de soumission mais Luke mène ça bien et c’est agréable à lire. Si ce (...)

17 janvier

La montée en puissance est rapide, c’est le moins que l’on puisse dire !
Un vrai regret cependant : l’héroïne est (beaucoup) trop (...)
Le Bougre nous gratifie d’une suite tout à fait agréable à lire, merci ! Un regret toutefois : le deuxième chapitre est beaucoup moins fourni que le (...)

16 janvier

Le traitement du majordome paraît surprenant, il faudra voir comment se déroule son séjour chez Julien.

14 janvier

Voilà une bonne introduction pour un nouvel auteur chez « rêves de femme » : une histoire bien menée, avec d’étonnantes découvertes qui maintiennent le (...) Ouais je suis assez d’accord, il est bien traduit. Le fait que le texte ne soit pas vraiment pornographique si ce n’est par un passage assez bref, (...)

8 janvier

« Ach ! L’humour ! C’est ce que je préfère avec l’infanterie et les pieds-paquets ! » (in « Papy fait de la résistance ») Il est vrai que ce texte peut (...)

6 janvier

GRAND BRAVO à Henic pour cette EXCELLENTE traduction. J’ai attaqué ce récit en m’attendant à de la soumission féminine. De soumission point. Les 10 (...)